La place des Églises Dialogue – Jean-Luc Marion et Pierre Gisel

6 nov. 2019

Obtenir des billets

La place des églises dans la société sécularisée contemporaine, un dialogue entre Jean-Luc Marion et Pierre Gisel, sous la présidence de Sarah Scholl.

Jean-Luc Marion et Pierre Gisel revisitent ce qu’on entend par sécularisation, remettant sur le métier ce qu’il en est, autant au niveau du religieux que du social.

Dans Brève apologie pour un moment catholique (Grasset 2017), le philosophe et académicien français Jean-Luc Marion revisite la question des rapports entre Église et société et propose des pistes pour aujourd’hui, alors que se fait jour, selon lui, un possible moment catholique. Non au sens où tout le monde serait sommé de devenir catholique (hypothèse ni sérieuse ni souhaitable), mais parce que nous entrons dans un moment critique où est en jeu, au cœur d’une société où tout s’effrite, la possibilité d’une communauté qui mette en oeuvre un universel transcendant les affrontements.

Dans Sortir le religieux de sa boîte noire (Labor et Fides 2019), le théologien suisse Pierre Gisel fait voir ce qui est en travail au cœur du religieux et en circonscrit la forme de « religion totale » dont il suit les avatars jusqu’au cœur du christianisme, tout en montrant ses correctifs possibles. En forme de sagesse, de spiritualité, de réflexion sur la condition humaine.


Jean-Luc Marion est professeur émérite de philosophie à Paris-Sorbonne. Il enseigne encore à l’Université de Chicago dans la Faculté où ont été titulaires Paul Tillich et Paul Ricœur, à qui il a succédé. Il a publié une trentaine de livres, souvent à l’interface de la philosophie et de la théologie. Co-fondateur de la revue Communio, il est membre de l’Académie française et du Conseil pontifical pour la culture.

Pierre Gisel a enseigné à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne. Il a publié de nombreux ouvrages, sur la tradition, le croire, la ritualité, l’institutionnalisation du religieux et ses recompositions, les monothéismes, les motifs centraux de la doctrine chrétienne. Il est membre de la Commission du Conseil d’État pour les affaires religieuses, et ce qu’il y rencontre se tient derrière la réflexion de son dernier ouvrage.

Sarah Scholl est enseignante à la Faculté de théologie de l’Université de Genève. Elle est spécialiste de l’histoire religieuse des XIXe et XXe siècles, notamment sous le rapport à la société.


Le Centre culturel des Terreaux : un lieu magique pour toutes les envies.

Théâtre, danse, musique, conférences et plus encore. Le Centre culturel des Terreaux est un endroit pour toutes et tous : tous les genres, tous les âges, abonnés ou occasionnels, passionnés ou curieux, connaisseurs ou dilettantes. Bref, un lieu pour vous.

www.terreaux.org